Mon métier, ma passion ...

Publié le par Carolyne

heureux au travail

illustration de Frédéric Deligne

Peut-être te souviens-tu de mon article sur mon job ! Non ? Bon, tu cliques et tu peux lire !!!

Je suis conseillère en insertion professionnelle (ou emploi si tu préfères) ! Cela fait maintenant 18 ans que je baigne avec bonheur dans ce milieu ! J'en étais restée à ces 15 années passées sur Lyon ... Je reprends donc le fil !

2005 ... l'année catastrophe ! Le centre de formation que j'ai ouvert, où j'ai accompagné, avec mon équipe tant de femmes et d'hommes, doit fermer ses portes à cause de sombres changements d'attribution de budgets ... L'état a décidé de tout centraliser, d'obliger les centres de formation à se regrouper en plateforme et d'un coup d'un seul, fin des financements et des co-financements ! Moi, travailler avec d'autres centres dont je n'apprécie pas le mode de fonctionnement  ... non !

Et à, je m'en vais, comme beaucoup, m'inscrire au chomage ! J'avais acheté un appartement, mon fils a terminé  ses études, il vit avec sa chérie qui termine les siennes et j'avoue que j'en ai un peu marre de vivre en ville ! Allez hop, je prends la décision de revenir dans le sud ouest, vente de l'appartement, achat de la maison, installation en septembre 2005 !

Comme beaucoup, j'ai envie de travailler pour moi ... Je monte mon projet de ventes sur internet, je construit toute seule mon site, je déniche des fournisseurs, je fais des plans, tout cela me prend bien 1 an 1/2 ! Je démarre mon activité !

J'en ai un peu bavé, je l'avoue ... D'abord mon fils me manquait terriblement, dur, dur de couper le cordon ... Plus de 500 km nous séparent et à chaque fois que nous nous voyons (je retourne à Lyon, ils viennent me voir en Gironde), c'est la vallée des larmes lors de la séparation ! Infernal !!!

En plus, j'ai pas mal de choses à faire dans la maison, les sols en haut, les plafonds en bas, les peintures, les tapisseries, la salle de bain avec ses meubles roses qui me sortent par les yeux etc ... Mes économies fondent à vue d'oeil ! Je m'accroche ... Le temps avance, on est en plein dans la crise (c'est tout moi de démarrer une activité alors que tout s'écroule dans le monde, l'histoire de ma vie). Fin des allocations ...Mais mon fils s'est installé en Gironde avec ma future belle-fille !

Maman fait son premier AVC !!! Allers-retours chaque jour à l'hôpital pur soulager papa, maison de rééducation, présence journalière, retour à Lyon pour papa et maman en avion sanitaire, moi, je ramène la voiture et cela a duré quelques mois ... durant lesquels je ne me suis pas trop occupé du site de ventes ! Il faut que j'arrête, je vais m'enterrer, cessation d'activités, retour à la case départ (ben oui, y a plus personne pour assurer la tambouille).

Tu comprends pourquoi mes articles sur Georgette et Bernadette, ce week end, sur ces femmes qui entreprennent !!! Je cherche à nouveau dans l'insertion ... J'ai fait une pause de 4 ans pratiquement mais cela reste mon cheval de bataille ! Et puis fin 2009, j'ai la chance de décrocher un CDD (via ma conseillère emploi), je signe, cela dure 18 mois et je me donne à fond dans ce que je fais ! Pas de CDI en vue ... Oups, c'est reparti pour la recherche, on me propose des choses mais il faut que je me balade dans toute l'aquitaine pour un salaire  bien peu intéressant et plutôt dans la formation ! Je n'accroche pas ... 11 mois passent et hop, un nouveau CDD d'un an au même endroit, dans le même poste !

Je suis confrontée à des publics en grandes difficultés qui rament depuis plusieurs années pour différentes raisons : manque de formation, usure, perte de confiance, métier obsolète, maladie ... J'aide comme je le peux avec les moyens que j'ai. Fin 2012, enfin le CDI, je n'y croyais plus, je l'espérais et puis on m'a fait confiance (probablement parce que j'y crois à ce que je fais) !!!

Je prends en charge un gros projet avec une jeune conseillère, je rencontre du monde et je fonce. Organisation d'un club de recherches d'emploi : trouver des solutions, persuader les entreprises, faire reprendre confiance aux adhérents du club, soutenir, écouter, orienter et ça fonctionne !!! Je suis ravie, pas pour moi ... mais pour celles et ceux à qui nous avons redonné l'espoir, qui ont retrouvé un emploi ou entrent en formation !

Je suis vraiment faite pour ça, je ne regrette pas d'avoir repris le chemin du conseil emploi, c'est ma passion (même si je ne m'enrichis pas). J'adore ces rencontres qui m'apportent humainement chaque jour un peu plus ! C'est très enrichissant et je sais qu'au moins je suis utile ...

Si toi aussi, un jour, tu as envie de faire ce métier, n'oublie pas qu'il ne peut se faire qu'avec passion et humanité, que ce n'est pas facile tous les jours, que tu devras être à l'écoute, que tu n'auras pas toujours des solutions à apporter mais qu'avec un sourire, de l'attention, tu pourras apporter beaucoup à ceux qui attendent  que tu les guides ! Il faut juste le vouloir ...

Et toi ? Ton métier est-il aussi ta passion  ???

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

nessa 17/04/2013 00:16


coucou :) ça fait un bye je suis contente pour toi quel chemin! de mon côté apres mon harcelement moral, ma perte d'emploi ma traversée du desert un an chez ma mere car perte d'appart aussi !
 j'ai retrouvé un temps partiel comme directrice adjointe à temps partiel mais en cdi d'un petit centre loisir familial d'une 20taine d'enfants de5 a 10 ans; c'est le reve comme boulot
malgré la paie comme cadre sup :-/  et je peux emmener mon loulou avec moi les mercredis et vacances par contre avec les nouvelles reformes scolaires je ne sais pas si mon poste va sauter
car le centre ne fonctionnant que le mercredi si on lui retire le matin je ne sais pas s'ill coltinuera son activité 

Carolyne 17/04/2013 18:31



contente de vo_ir que tu as retrouvé une acitivité ... bon avec les changements, il y aura sans doute des modifications mais peut-être sur les fins d'après midi et le mercredi AM ! va savoir !!!


bisous



Tine 02/03/2013 13:32


merci Carolyne pour ta réponse et tes compliments ; çà me touche toujours beaucoup!


j'espère que chaque expérience partagée apportera réconfort et envie de tenir bon à d'autres personnes ; il faut rester au plus près de ses choix pour tenir ; bon courage à tou(te)s, bises,
Tine. 

Tine 14/02/2013 10:17


à un clic du blog "custom bricol" ...


je me dis que si j'avais eu la chance de rencontrer une personne aussi investie que toi, dans ma jeunesse, pour m'aider dans mes recherches, j'aurais retrouvé un job descent et n'aurais pas tout
perdu.


alors, faute de mieux durant mes galères sans nom, je découvre internet, je déménage, prend des petits boulots alimentaires, j'y crois encore, je change d'ordinateur (merci ma fille) et lance mon
auto-entreprise : création d'accessoires au crochet et fiches techniques, je donne quelques cours et je patiente car çà prend un temps fou de démarrer son activité.


je crée durant deux ans mais arrivée de nouveau en fin de droits et pour ne pas revivre "çà", j'ai dû fermer ma e-boutique pour reprendre un contrat aidé par l'état/rqth oblige (ce n'était pas
compatible m'a t on dit) d'où je viens d'être licenciée : "inaptitude", je me suis battue pour faire reconnaître mes droits!


ben c'est tant mieux! après cette ultime procédure, me voilà de retour chez moi depuis janvier ; à un an et demi de la retraite je reprends doucement le fil de mes créations ; c'est là que je me
dis que rien ne se perd du passé, tout se rejoint un jour : carrière/ reconversion/ passion, car je retrouve enfin mes infographie/ blog/ imagination/ curiosités avec plaisir et à mon rythme.


il me reste à me remettre en forme, à rencontrer quelques investi(e)s comme moi pour partager mes doutes et mes joies et ne plus être seule ...


je reviendrais te lire car je trouve ici des mots qui me réconforte, merci d'être là!


je retourne à mon ouvrage avec courage ... amicalement. Tine.

Carolyne 02/03/2013 13:25



Bonjour Tine,


Je prends enfin le temps de te répondre ... désolée d'avoir tant tardé ! Tu fais malheureusement partie de ces personnes que je rencontre chaque jour et que se sentent "délaissées" par le
système, exlues du monde du travail mais surtout qui perdent pratiquement toute relation sociale ; ce que je combats avec les moyens dont je dispose ! Je ne sais pas si tu as pris contact avec la
CARSAT pour ta retraite car pour les personnes reconnues inaptes, il y a des possibilités d'avancer ses droits à la retraite ...


A mon sens, nos vies, aujourd'hui, ne nous permettent plus de rencontrer du monde, de partager (sauf virutellement) et l'isolement qui en découle, fait des dégâts ! Perte de confiance en soi,
enfermement, déprime voire désespoir et cela me rend dingue !


Dans le cadre de mon boulot, j'accompagne, de manière un peu différente, des personnes en recherche d'emplo, et ça marche ... Pourquoi, parce qu'il y a partage, écoute, bienveillance, confiance
... mais ça, c'est aussi en grande partie, à cause de ma personnalité ! J'ose espérer que celles et ceux que j'accompagne apprécient (je crois que oui) ! En tout cas, ce que je peux te dire,
c'est qu'à la première rencontre, j'ai, face à moi, des personnes désabusées et tristes, mais que, rapidement, cela change !!! Le train est en marche ! J'aimerai tant qu'il en soit de même pour
toous !


merci de ton passage et sois assurée de mon écoute !!! Et bravo pour tes réalisations que je trouve très originales ...


bises



Bernadette 04/02/2013 21:38


Comme tu l'as si bien expliqué hier, moi je vis de ma passion, j'en suis tellement heureuse! Quant à toi, ce que tu fais est très dur je trouve, je t'admire. 6 mois en tant que formatrice
dans l'insertion m'ont suffis à savoir que je n'étais pas capable de faire ça. Ca demande trop de qualités que je n'ai pas. Mon chéri est encadrant technique dans une association d'insertion.
C'est dur, il est sans arrêt révolté .... Pas par les gens qu'il encadre mais par tout le système autour. Tu es vraiment quelqu'un de bien Carolyne, je le pense sincèrement et bien que je
le sache depuis que je te lis, j'en prends encore plus conscience en lisant des articles comme celui-ci. Des bisous

Carolyne 04/02/2013 21:49



je crois qu'on ne peut bien faire les choses que par passion tout comme toi et ton chéri, dans son domaine, que je connais bien puisque je suis référente sur un chantier d'insertion ! moi aussi
le monde qui nous entourre me révolte, le système, les lenteurs, ceux qui refusent de mouiller leur chemise, qui se cachent les yeux et qui se contentent de ne faire que le minimum !!! oula la
surtout ne pas s'approcher de la misère du monde si jamais ça te sautait dessus ! j'ai toujours été une révoltée de nature et je me bats avec les moyens que l'on me donne pour tenter d'améliorer
les choses en combattant les idées reçues ! mais voila, je ne rentre pas tout à fait dans le moule alors je fais comme si et je laisse mon expérience me guider pour tenter de mettre du mieux là
où ça n'est pas folichon ;) mais chut faut pas le dire ! c'est pas politiquement correct !!!


bisous et un bonsoir chaleureux à ton homme 

Arsinoe la Crapaude 03/02/2013 19:18


Ca me fascine, ça... Non, mon métier, ce n'est pas ma passion, même pas quand j'étais istit'. Ma passion, c'est d'apprendre, de découvrir, donc j'aime bien changer de métier ^^ Bon, cela dit,
cette fois, c'est un peu obligé à cause de ma maladie, mais ça ne me fait rien, du moment que le métier est assez riche :)

Carolyne 03/02/2013 19:25



Attention, mon métier n'est pas ma seule passion hein ! Mais grâce à ce métier où je suis en permanence dans l'échange, l'écoute, le sens de l'autre, je m'enrichis aussi (pas financièrement) et
je me rends utile et j'aime ça ! En dehors de cela, j'ai une vie comme tout le monde et je m'intéresse à tout : la musique, les livres, la cuisine, l'environnement, la recherche, la médecine,
enfin des tonnes de trucs quoi ;) J'ai changé souvent de métiers, j'ai fait plein de choses mais là, je me calme maintenant ... quand j'étais gamine et jusqu'à l'adolescence, je voulais être
esthéticienne ... comme quoi !


bisous toi !



Dan 03/02/2013 16:01


Merci Carolyne ! Bisous bisous

Dan 03/02/2013 15:53


Je suis suivi en ce moment par une conseillère comme toi, qui vraiment m'apporte un grand soutien. On sent ton amour pour ce métier et je t'en félicite. Oh si ! on s'enrichit toujours au
niveau humain, et ça ça n'a pas de prix !Un grand bravo à toi Carolyne et des bisous.

Carolyne 03/02/2013 15:56



je suis contente de savoir que ta conseillère te soutient, ce n'est malheureusement pas toujours ce que l'on entend !!! ne jamais perdre espoir, jamais et toujours y croire ... Je souhaite que tu
retrouves rapidement ! et merci ... bisous