Mon métier : conseillère en insertion professionnelle

Publié le par Carolyne

heureux-au-travail.jpg

Illustration Frédéric Deligne

Voila maintenant près de 18 ans que je travaille dans ce domaine, avec différents niveaux de responsabilité, moindres aujourd'hui mais non moins importantes à mes yeux.

Comment en suis-je venue à ce métier ? Si je te dis par hasard ... Tu me crois ? Tout a commencé en mars 1988, changement de vie, changement de région, besoin de me former ... J'ai bientôt 30 ans (et là, tu fais un calcul rapide ... rhooo mais elle est vieille Caro !), un fils de 8 ans et un mec (le boulet) ! J'arrive sur Lyon, après un passage de 2 ans dans le midi (galère professionnelle et galère migraineuse). Je souhaite compléter mes compétences en informatique, je fais un stage dans un centre de formation, je suis très proche de l'assistante de direction qui me parle de son métier, j'observe (je suis une grande observatrice voire une contemplative parfois). Ah, tiens, l'assistante de direction doit partir ... pour un meilleur poste ! Je m'incruste et je me fais embaucher, nous sommes en automne 88 ... Certaines choses m'interpellent dans ce centre de formation et me déplaisent ! Je prends tout ce qu'il y a à prendre, j'élargis mon réseau et je rencontre LES personnes clés ... Une idée germe, j'en parle à mes interlocutrices (celles de mon réseau) ! Vous me suivez si je me lance ? OUI ... La comptable de la société m'explique certains trucs, me présentent  à d'autres personnes ... j'ai zéro franc ... Ben oui, c'est encore le franc qui sévit !!! En quelques 6 mois, j'ai l'opportunité de me faire prêter des bureaux, d'acheter des ordinateurs  à crédit, d'installer bureau et salle de formation et hop, je quitte mon job ! Démission ... donc pas d'allocations ! Je pars de rien ... Même pas peur ! Fort heureusement, le géniteur de mon fils pourvoit aux dépenses de la maison !

Première formation, 14 femmes en grande difficulté, 6 mois pour leur permettre de retrouver un emploi !  Tout est à faire ! je suis passionnée et têtue ... Je mets en place des ateliers de relooking (oui, oui, les premiers en 1989), des temps de paroles, une formation aux nouvelles technologies, des ateliers CV, lettres de motivation, des simulations d'entretien filmées avec de vrais employeurs qui acceptent d'intervenir gratuitement. je contacte les médias et ils sont présents !!! Six mois après, 100% de reclassement dans l'emploi !!!!

Et c'est là qu'est née ma passion, celle d'apporter mon aide à autrui, de relever le défi, celle de convaincre les employeurs de donner une chance à des personnes qui étaient restées  sur le quai de la gare sans pouvoir monter dans le tain ! Et c'est là que j'ai pu démontrer à mon réseau que la confiance qu'ils m'avaient accordée n'était pas vaine !

Qu'en tirer comme conclusion ?

Ma devise (et celle du centre de formation à l'époque) était "Vouloir, c'est pouvoir", j'y ai cru (ce que mon père a pu flipper...), j'ai tenu bon et j'ai réussi : sans rien, comme ça, sur un coup de tête, sans formation particulière, juste avec mon intuition, mon désir d'aider l'autre ... Et là, une aventure, qui allait durer 15 ans en région lyonnaise, a commencé !

Tu veux connaître la suite ? Oui ? C'est pour un prochain numéro ...

Et toi, t'es-tu lancé un défi, comme ça, un jour ? Sans rien ???

Publié dans Humeurs

Commenter cet article

Lilly rose 07/07/2012


non tu n'es pas vieille du tout Caro, un grand poète a dit (Gabriel Garcia Marquez) : "aux hommes je montrerais comment ils se trompent, quand ils pensent qu'ils cessent d'être amoureux parce
qu'ils vieillissent, alors qu'ils vieillissent parce qu'ils cessent d'être amoureux"...Je t'invite à lire si tu ne la connais pas, la lettre d'adieu à ses amis, qui est sans doute le plus
beau cadeau que m'a offert mon amoureux cette année...(http://www.formatage.org/branches/pagesmbr/garcia_marquez.html)

DarkGally 07/07/2012


C'est très impressionnant et ça laisse rêveur. Osons !


Et je dirais que ton parcours te correspond bien :)


(je réponds à ton mail...me suis accordé une semaine OFF ^^)

Kimie (de Mots et Emaux) 07/07/2012


Très très intéressant, ton article ! Comme quoi, ça vaut le coup d'oser, des fois... une leçon de vie toujours bonne à retenir...

Evelyne 07/07/2012


Oui je crois qu'on peut dire ça et j'y suis arrivée... et j'aime vrivre en me lançant des défis même si mintenant ils sont moindres quoique...! Bisous Carolyne, bon week-end.

bribri34500 07/07/2012


Les risques ? J'ai seulement changé d'orientation à 45 ans passés pour prendre plus de "risques" dans les bouclages journalistiques (je suis à la retraite depuis... 12 ans et bien contente
de ne plus être stressée).


Bon dimanche et gros bisous

Dan 09/07/2012


un seul mot : BRAVO !et des gros bisous aussi .....belle semaine Carolyne :-)Dan